vendredi 18 novembre 2011

Sortie à Brazos Bend

Le 11 novembre dernier, nous avons profité du beau temps et d'une température agréable pour aller prendre l'air à Brazo Bend State Park. Après une pause rapide par Central Market, nous sommes arrivés à Brazos Bend vers midi, munis de nos sandwiches.
Nous avons picniqué sur les tables prévues à cette effet, et sommes allés marcher autour des lacs. Ceux-ci étaient très vides, à cause de la sécheresse et chaleur qu'a subit le Texas cet été.
Nous avons aperçu quelques alligators, ce qui est plutôt inhabituel en cette saison.
Matthieu a beaucoup aimé se promener et a marché pendant toute la balade. Il était plus endurant que moi!
Alrik a pris quelques jolies photos, que je m'empresse de partager avec vous.







Un mois plus tard

Donc, pour reprendre là où je me suis arrêtée... Le lundi 17 octobre au matin, malgré une autre tentative de médicament homéopathique, toujours pas de contractions. J'ai donc appelé l'hôpital à 5h, qui m'a rappelée vers 7h pour me demander quand j'étais prête. Après avoir sauté du lit et réveillé Alrik, pris une douche en vitesse, rien mangé, réveillé ma maman pour lui dire qu'on partait, et fait une pause sur la route pour prendre de l'essence (oui, bien sur, on n'avait plus d'essence...) nous sommes arrivés à l'hôpital à 8h. Le temps de m'installer dans ma salle de travail perso, de faire connaissance avec mes infirmières, de me mettre un cathéter dans le bras, vers 9h30 je recevais de l'oxytocine par intraveineuse. Ma gynéco est passée en coup de vent me dire bonjour et percer la poche des eaux. Les contractions ont commencé doucement mais se sont rapidement intensifiées. Ce qui fait que vers 11h30 j'ai demandé une péridurale. Alrik en a profité pour partir déjeuner (il n'avait de toute façon pas le droit de rester dans la salle pendant la piqure).
La péridurale a fait effet rapidement et j'ai pu sentir que je l'avais demandée au bon moment: les contractions, maintenant indolores, s'intensifiaient rapidement. Une sensation de pression s'est faite sentir également. Bien entendu pendant que mes infirmières étaient parties déjeuner, me laissant avec une remplaçante (très gentille, hein, c'est pas le problème). Celle-ci a vérifié l'avancement des choses, j'en étais à 7cm de dilatation, pas trop loin donc. À peine a-t-elle eu le temps d'enlever ses gants (et Alrik de filer au toilettes), que je lui dis sentir une pression bien plus forte, et un besoin de pousser. Elle revérifie et bien sur, hop, j'en étais à 10cm (ce qui veut dire, pour les novices, que le bébé était prêt à sortir). Là elle me dit de ne pas pousser, ce qui est bien plus facile à dire qu'à faire, je vous le dit. Même avec la péridurale c'était douloureux, cette histoire!
C'est alors le branle bas de combat dans la salle, mes infirmières (de retour juste à temps pour le grand final) préparent tout l'attirail pour ma gynéco et bippent celle-ci, puis commencent à me faire pousser le temps qu'elle arrive. Ici les gynécos ne sont là que pour "attraper" le bébé quand il sort, en gros!!
Il a de nouveau fallu que je me retienne de pousser en attendant qu'elle arrive pour finir le travail... Pfff...
Surtout que je commençais à sentir un peu trop ce qui se passait là-bas en bas, j'avais un peu peur que la péridurale de fasse plus effet au moment crucial.
Mais finalement tout s'est bien passé, j'ai eu droit à une petite épisiotomie, mais rien de bien méchant. À 13h32, le petit Alex a poussé son premier cri, et permettez moi de vous dire, il a des bons poumons ce petit!
À notre demande, il a pu rester avec nous et une infirmière est venue le laver, peser, mesurer dans la pièce. Résultat des courses: 4kg (8 pounds 13 ounces), 54cm (21 inches 1/4). Beau bébé!
Nous avons été transféré dans notre chambre vers 4h de l'après midi, je crois, et Alrik est ensuite allé chercher Matt et Maman.
Matt était relativement peu intéressé par le bébé mais bien content de retrouver sa maman :)
Nos amies Jenni et Lou sont passées nous rendre visite avec des provisions un peu plus tard, et nous nous sommes retrouvés à 3 (Alrik, Alex et moi), vers 9h.
La nuit s'est bien passée, rien de bien spécial.
Comme tout allait bien, nous avons demandé à ne pas rester plus longtemps, et après les tests réglementaires, nous sommes rentrés à la maison vers 16h.
Grace à la présence efficace et discrète de Maman, Matthieu s'est retrouvé bien stimulé, a fait des tas de progrès, répète tout ce qu'on dit ou presque, la maison est en ordre, je suis presque reposée, Alrik et moi avons pu sortir en amoureux 2 fois, petit Alex accepte de prendre le biberon, et je suis parée pour tenter de survivre à ma nouvelle vie de maman de 2 petits gars toute seule (enfin, la journée, quoi, parce que je dois dire que je suis sans pitié: dès qu'Alrik rentre du boulot, je le met à contribution: il est souvent de "corvée" bain :) )
Après un mois, Alex dort maintenant 6 ou 7h d'affilée la nuit (en gros entre 22h et 4 ou 5 h du mat'), il doit peser plus de 5kg, mange bien, est très tonique (tient bien sa tête et peut même se retourner quand on le met sur le ventre), mais montre aussi qu'il a un caractère bien trempé. Il pleure peu mais fort, et n'aime pas trop être tout seul, surtout en fin de journée, où il a tendance à vouloir être dans les bras en permanence. Très pratique au moment de préparer le dîner...
Mais je m'y fais et m'organise petit à petit.

Avec tout ça, j'ai presque perdu tous mes kilos de grossesse (encore 3.5, sur les 20 pris, c'est pas si mal!!), et je suis en grande forme, par rapport à mon accouchement précédent.
J'ai bon espoir que cette fois-ci ma perte de poids se poursuive un peu et que je puisse retourner à mon poids avant Houston (ce qui ferait encore une bonne dizaine de kg à perdre...). Le rythme s'est sérieusement ralenti, mais à raison de 1kg par semaine, je tiens le bon bout!

Pour vous récompenser de votre patience, quelques photos prises par Jennifer Cusimano, Alex avait 8 jours.









dimanche 16 octobre 2011

Les aventures du vendredi - semaine 39

Vendredi dernier, ma visite hebdomadaire chez le docteur a été précédée d'un petit déjeuner en terrasse avec Alrik, pendant que Matthieu restait avec sa grand-mère.
C'était bien agréable!
Le rendez-vous a été un peu différent de ce à quoi je m'attendais. Ma tension était de nouveau élevée et ma gynéco n'avait pas l'air très confiante, donc elle nous a envoyé direct faire des tests à l'hôpital, avec la possibilité de déclencher l'accouchement directement si les résultats n'étaient pas bons.
Nous y sommes donc allés, et après avoir surveillé ma tension artérielle et le rythme cardiaque du bébé pendant près de 2 ou 3 heures, fait des prises de sang, et après avoir eu des résultats corrects, nous avons pu rentrer à la maison, avec comme ordre pour moi de rester allongée, de préférence sur mon côté gauche. Interdiction de porter quoi que ce soit, ou de marcher plus que pour aller manger, aux toilettes ou me doucher.
Sur le chemin du retour nous nous sommes quand même arrêté manger un hamburger :)

J'ai passé le reste de la journée entre le canapé et mon lit, pas très passionnant. Encore une nuit pas terrible, avec des bonnes douleurs dans le cou et l'épaule droite.
Journée de samedi pas passionnante pour moi, et dimanche, qui n'est pas terminé, n'est pas non plus bien transcendant. Heureusement que je sais que mon calvaire ne va plus durer très longtemps: demain matin, je dois appeler l'hôpital à 5h pour savoir quand y aller pour être déclenchée, si le petit bonhomme ne se décide pas à pointer le bout de son nez avant ça.


mardi 11 octobre 2011

J'ai le droit de me plaindre...

... si, si, j'ai le droit. Déjà, j'ai vraiment très mal à l'épaule, et ce bébé prend ses aises, et veut visiblement pas sortir.
La douleur à l'épaule est apparue jeudi soir, sans raison particulière, je ne pense pas avoir pris une mauvais position en dormant, et en fait, elle a commencé AVANT que je dorme. Elle a bien empiré depuis et lance dans le cou et dans le bras, ce qui fait bien penser à un nerf coincé ou quelque chose du genre. Bien sur les médicaments ne sont pas vraiment recommandés dans ma situation actuelle, donc il faut que je subisse. Et du coup, je ne dors presque plus. La douleur est telle que s'endormir est presque impossible, et que 2heures plus tard, ça me réveille.
Je vous avais bien dit que j'avais le droit de me plaindre!

Du coup hier j'ai tenté de prendre rendez-vous avec ma chiro, mais elle avait rien avant demain (mercredi), je dois donc faire preuve de patience. Heureusement que Matt est bien pris en charge par sa Grand-Mère, ce qui me permet de me reposer un peu plus.

En désespoir de cause, et aussi parce que ma gynéco veut me déclencher lundi prochain, je suis allée voir mon homéopathe. Il m'a prescrit Caulophyllum, j'en ai pris une dose hier midi et une autre ce matin. Pas grand chose ne se passe pour le moment, ceci dit... J'espère que ça va venir. Il pense que la douleur de l'épaule est liée à ma fin de grossesse et à mon ventre gigantesque.

J'avais aussi envoyé un e-mail à Dr Long (chiropracteur (-trice?, -teuse?)) et elle m'a conseillé de mettre de la glace sur mon cou et mon épaule et de rester avec ça pendant une bonne 20aine de minute, et je pense que ça a bien aidé, hier soir. Je me suis levée plusieurs fois mais j'ai mieux dormi que les nuits précédentes, globalement. Ce qui est quand même pas mal, vu que le bébé va arriver sous peu et que là je pourrais dire adieu à mes nuits pendant un petit moment...
Et ceux qui me connaissent savent que je suis pas vraiment fréquentable quand je manque de sommeil!

Enfin bref, je vous tiens au courant de la suite des événements, bien sur!


vendredi 7 octobre 2011

Le rendez-vous du vendredi - semaine 38.

Cette semaine, l'examen n'a pas vraiment montré de progression, donc mon docteur a décidé de décoller manuellement les membranes (ce qui veut dire séparer la poche amniotique du col de l'utérus). Normalement, cela libère des hormones qui peuvent ensuite faire accélérer les choses. On verra bien!
Ma maman arrive ce soir, et s'il ne s'est toujours rien passé d'ici là nous irons marcher demain, pour aider encore un peu.
Dans le cas peu probable où le bébé ne serait toujours pas là au terme, ma gynéco déclenchera l'accouchement.
Cette semaine, en prime, quelques petites photos de mon ventre!


mardi 27 septembre 2011

Le rendez-vous chez le pédiatre.

Ici, quand les enfants ont du retard ou des problèmes de santé un peu particuliers, ils ont droit à une "well child visit" tous les 6 mois. Donc en gros, on va dire bonjour au pédiatre, qui regarde si les oreilles sont propres, si la gorge a bonne mine, et comment le développement avance.
Cette fois-ci, j'étais trop fatiguée pour y amener Matt toute seule donc j'ai plaidé ma cause auprès de mon petit mari, qui a bien entendu ma détresse et était à la maison à temps pour amener son fils chez le docteur, sans moi. Je crois bien que c'était la première fois qu'il allait à un rendez-vous médical sans moi. Bien sur, Matt s'est plutôt bien comporté... Pfff...
Moi pendant ce temps, j'ai papoté avec des copines, hehe :)
En fait, on s'organisait pour savoir qui s'occuperait de Matt, si le minus numéro 2 se pointait avant l'arrivée de ma petite mère le 7 octobre au soir. Lou et Jenni étant les plus proches de la maison, elles ont été choisies, quelle chance! Je leur ai donné un petit cours de rattrapage en "Matt avancé". Pas aussi évident qu'il y parait, je vous le dit. Globalement, le monstre est sympa, mais il y a des codes à connaitre si on veut éviter trop de hurlements suraigus. Enfin...

Le rendez-vous chez le pédiatre, donc, nous dit que Matt va bien, qu'il mesure 92,5cm et pèse 13kg, ce qui le place un peu au dessus de la moyenne en taille et un peu en dessous en poids. Rien de bien anormal.
Le pédiatre a admiré son équilibre et sa maitrise de la marche, pour un gamin qui marche depuis si peu de temps. Il a aussi examiné son attitude vis-à -vis des jouets et ses interactions avec les gens, et après avoir pas mal discuté avec Alrik, il en a conclut que Matt a globalement le niveau d'un enfant de 18-20 mois, sur la plupart des choses. Sur certains aspects, je pense que c'est moins que ça, mais on progresse, l'écart ne se creuse pas: c'est bon signe! Il a aussi noté que son attitude est un peu de type autisme, et nous a conseillé de prendre rendez-vous avec un pédiatre spécialisé en développement. Ce que nous ferons bientôt, mais pour le moment j'attends que le second soit né, je suis pas en état d'aller de salle d'attente en salle d'attente. Il a aussi des doutes sur les diagnostiques posés par nos neuros et pédiatres précédents, vu que Matt ne se développe pas du tout comme les enfants atteints de maladie mitochondriale.

Je crois que j'ai fait un bon résumé, là!

vendredi 23 septembre 2011

Aventures du vendredi.

Attention! Ce post contient peut être des informations trop détaillées pour certaines âmes sensibles.

Ce matin, comme maintenant toutes les semaines, je me suis trainée jusque chez ma gynéco. Quand je dis trainée, le mot est faible. Bien sur les 2 voitures étaient garées trop près l'une de l'autre dans le garage, ce qui fait que je ne pouvais me "glisser" sur le siège conducteur (je pense que mon tour de taille doit atteindre les 120cm maintenant...). J'ai du rentrer à l'arrière de la Jeep et me débrouiller pour passer à l'avant. Tout ça en étant donc enceinte de presque 9 mois... Enfin, j'ai finalement pu sortir la voiture, y mettre Matthieu, et être chez le docteur avec tout juste 10 min de retard.
Matthieu a été épouvantable pendant le trajet, ce qui explique peut être que ma tension était un peu élevée (normale, mais élevée). Heureusement il s'est un peu calmé pendant la visite chez le docteur, sinon je pense que je l'aurai laissé sur le parking. Oui oui.
Le bilan du rendez-vous est que mon utérus mesure 37 cm (ce qui est normal), le col est effacé à 50% et je suis dilatée de 1cm. Non ce n'est pas du chinois. Ça veut dire que les choses commencent à se mettre en place, et que en gros je peux accoucher n'importe quand. Mais probablement dans pas trop longtemps.

Le retour a été épique, vu que Matt avait encore balancé son pot par terre au début du trajet et que je n'ai pas pu le lui rendre rapidement. Et cet enfant sait pousser des hurlements stridents qui donnent envie d'arrêter la voiture sur le bord de la route (pas conseillé à Houston), et de le laisser là, où d'hurler soi même.
Je suis restée relativement calme. Fière de moi, je suis :)

Bien sur j'ai tenté d'appeler Alrik en rentrant pour le mettre au courant des derniers événements et du fait que je commençait à avoir des petites contractions, mais il était injoignable. Ce qui m'a rendu grognon. Il devrait savoir qu'il est temps qu'il soit joignable en permanence, vu que je peux théoriquement accoucher à n'importe quel moment!! Non mais. En plus de ça, il est allé au bureau en vélo ce matin, ce qui fait qu'il mettrait plus longtemps à rentrer à la maison si besoin. Ah la la... C'est pas comme si Matthieu avait mis longtemps à naitre, non plus! Il va surement pas falloir trainer pour aller à l'hosto pour celui-là, sinon il naitra dans la voiture!

Bilan de l'histoire, j'étais en larmes quand j'ai réussi à l'avoir au téléphone. Mais au moins je pense que maintenant il gardera son portable sur lui avec la sonnerie un peu plus forte!

Je me suis débarrassée de mon fiston (toujours grognon), en le mettant au lit, mais bien sur il ne dort pas et joue partout dans sa chambre. Au moins, tout le papier toilette est hors de portée, je pense que les bêtises seront limitées. Après tout, il ne sait pas encore dévisser les bouchons des bouteilles de shampoing ou ouvrir le dentifrice.

Mon sac d'hôpital est plus ou moins prêt (reste à y glisser brosse à dents et autres trucs de dernière minute), il faut que je prépare ce qu'il faut pour Matt, au cas où on doive le confier à certains de nos amis.

Sur ce, je pense que je vais aller essayer de dormir un peu, moi aussi. (et probablement libérer le monstre, et le laisser jouer à l'étage pendant que je tente de dormir, vu qu'il râle et ne dort pas...).

Je vous tiens au courant de la suite des événements, mais pour le moment je pense que j'ai même pas une contraction par heure, et elles sont pas vraiment douloureuses, donc pas de panique.



mercredi 21 septembre 2011

À la recherche du nouveau pédiatre

Certains se souviennent peut être que quand Matthieu a eu 6 mois, et que notre chère Dr Koenig a posé son diagnostic de maladie de Leigh, elle nous a aussi conseillé d'aller voir un pédiatre spécialisé, Dr Liaw. En gros, Dr Liaw est spécialisé dans le soin des enfants avec des diagnostics très peu optimistes. Il voit les enfants âgés de 0 à 3 ans, si je me souviens bien. Notre première visite de routine, peut de temps après le diagnostic, a été assez... intéressante: La première question qu'il m'a posée a été la suivante: "quand votre fils sera hospitalisé et qu'il sera un légume, comptez vous le débrancher?"
Hum... Bonjour docteur, ravie de faire votre connaissance. Ce rendez-vous était au milieu de tout un tas d'autres rendez-vous du même acabit, un tourbillon de démarches difficiles, et j'étais un peu en mode autopilote, du coup j'ai répondu sans sourcilier, sans même être un minimum choquée, que nous ne comptions pas faire survivre notre fils dans ses conditions, ou quelque chose du genre.
Je ne me souviens pas vraiment du reste du rendez-vous. Matt n'avait pas de pb de santé autres que ceux que l'on connaissait déjà.
Avec le temps, nous avons vu Dr Liaw en gros tous les 6 mois, et à chaque fois les visites ont été très frustrantes: une longue attente, des examens préliminaires par les infirmières et jeunes docteurs étudiants, et en gros 3 min avec le docteur lui-même.
J'en ai finalement eu marre de ce système impersonnel et froid, et d'aller courir au Medical Center  pour chaque "well child visit". Je voulais trouver un docteur qui apprenne à connaitre notre famille un peu mieux, que je puisse appeler et avec qui je puisse obtenir un rendez-vous en moins de 3 mois.
L'arrivée proche de Numéro 2 rendait la démarche d'autant plus importante: il est "obligatoire"d'avoir un pédiatre choisi avant la naissance du bébé.
Houston regorge de pédiatre, donc où est le problème me direz-vous?
Le problème est simple. Je veux un pédiatre qui ne m'oblige pas à vacciner mes enfants, et qui ne soit pas opposé à l'homéopathie.
Je suis sûre que vous voyez mieux le problème maintenant. Non?
Ah.
Le problème est que le médecin américain est pas définition pro vaccins. Forcément, quand on touche autant d'argent de la part des labos, et qu'on n'a pas le temps de faire des recherches un peu poussées sur le sujet, on est pour (je caricature, mais c'est pas loin d'être ça).
Quand à l'homéopathie, la plupart des docteurs savent tout juste que ça existe, alors de là à savoir comment ça marche...

J'ai donc commencé à faire des recherches poussées sur internet pour tenter de trouver le pédiatre de mes rêves, dans un rayon de 20 min en voiture (on est à Houston, je vous le rappelle, 20 min en voiture, c'est en gros 2 min à pieds pour les gens normaux).
J'ai fini par prendre rendez-vous pour un entretien avec Dr Bambi (oui oui c'est son prénom) H. Plutôt sympathique, la dame. Et Matthieu a bien accroché avec elle. Sauf bien sur quand j'en suis arrivée à parler vaccins et de mon désir de ne pas vacciner mon deuxième enfant immédiatement, et de choisir quels vaccins (if any), je voulais lui donner. Oh, et bien sur, que Matt continuerai à ne recevoir aucun vaccins.
J'ai cru qu'elle allait devenir verte ou rouge ou bleue. Comment pouvais-je mettre mes enfants en danger comme ça? elle qui avait vu tant d'enfants mourir dans d'atroces souffrances de maladies qu'on pouvait éviter en vaccinant?! On sait bien que les vaccins sont complètement sûrs et n'ont pas d'effets secondaires notables... Moui moui moui...
Je suis restée de marbre, et n'ai rien dit. Après tout, si elle veut croire ça, tant mieux pour elle, je trouve juste dommage que les docteurs ne soient pas un peu mieux éduqués. Attention, je ne dis pas que tous les vaccins sont mauvais, mais comme j'ai déjà un petit garçon qui a eu de gros problèmes de santé sortis d'on ne sait où, et que j'ai passé des heures et des heures à lire des articles médicaux provenant de sources variées (mais fiables), je suis en droit d'avoir une opinion sur le sujet, et d'être un peu récalcitrante.

J'ai enchainé sur l'homéopathie. Là j'ai cru que j'allais m'étouffer: elle n'y connaissant rien de rien (confondant visiblement avec la naturopathie, ou en tt cas mettant tout dans le même sac), et me demandait comment je savais que ça n'avait pas d'effets secondaires, et qu'elle s'inquiétait des éventuelles interactions avec les médicaments classiques, etc...

Peu après, je l'ai remerciée et je suis rentrée chez moi, désespérée de trouver le bon docteur. Un peu en désespoir de cause, j'ai fini par prendre rendez-vous avec Dr Jeoffrey W. Sur les conseils d'une ancienne collègue de boulot (qui vaccine, elle). Eh bien nous avons été très agréablement surpris: un docteur assez jeune, très dynamique et bien renseigné, ouvert aux soins homéopathiques (quoique ne pratiquant pas lui-même), et qui respecte notre choix de vacciner ou pas nos enfants (même s'il est pro vaccins, et  nous expliquera ses raisons en tant voulu). La recherche était terminée!!!
Nous avons pris rendez vous avec lui pour une visite de routine pour Matt la semaine suivante (on était fin aout, ou début septembre, je crois), ce sera l'objet d'un autre post.

mardi 20 septembre 2011

Rattrapons le temps perdu, suite (et fin?)

Nous sommes retournés voir Dr Robinson, notre homéopathe, pour ceux qui n'auraient pas suivi. La semaine dernière, je crois. Le but était de voir s'il pouvait aider Matt encore un peu. Après le succès des tentatives précédentes, pourquoi ne pas tenter, n'est-ce pas? Il a cette fois légèrement changé le médicament choisi: Calcarea Iodica, si j'ai bien compris.
Rapidement, Matt s'est mis à répéter bien plus de sons et "mots" et il y en a maintenant qu'il dit de façon régulière, et plus ou moins adaptée.
J'ai également remarqué des progrès pour manger des textures un peu plus dures (même des bouts de biscuits), mais il n'a visiblement toujours pas envie de se nourrir tout seul.

Je crois que cette fois, grâce à ce petit post, j'ai rattrapé mon retard! Youpi!

36 semaines

Je n'ai pas trop l'habitude d'écrire sur autre chose que Matt, mais une fois n'est pas coutume... Et puis après tout, c'est surtout pour vous donner des nouvelles de mon ventre (attention, il y a peut être des détails dont certains d'entre vous se passeraient bien).
Mon ventre ce matin, à 36 semaines et un jour
Le ventre va bien. Enfin, son habitant surtout. Oh, bien sur, cela ne veut pas dire que je ne souffre pas le martyr à chaque fois que je change de position, ou qu'il ne donne pas des coups de boule dans ma vessie à longueur de temps, mais globalement, je dors encore pas trop mal (si on ne tient pas compte des interruptions "pipi" 2 ou 3 fois par nuit).
Le petit bonhomme a la tête en bas, et le col de l'utérus est toujours fermé, ce qui m'a été confirmé par l'associé de ma gynéco vendredi dernier (elle avait du partir en coup de vent car une de ses patientes était en train d'accoucher), à l'issue d'un examen des plus désagréables (pour ne pas dire douloureux), auquel j'aurai maintenant droit toutes les semaines, jusqu'à ce que le minus numéro 2 se décide à débarquer. Et le plus tôt sera le mieux, maintenant, car "ils" prévoient un gros bébé, et donc une césarienne possible... Scénario dont je me passerais bien!
De toute façon, je ne pense pas pouvoir faire grand chose pour le "faire" sortir en avance, donc il me reste qu'à espérer...
Et puis en fait, tout bien réfléchi, malgré les inconforts divers, il serait pas plus mal qu'il attende l'arrivée de ma Maman le 7 octobre prochain... 3 petites semaines, même pas!
On verra! Je vous tiens au courant...

Oh, et je suis désolée de la qualité de cette photo... Quand mon cher mari se décidera à en prendre, ce sera mieux... Peut être ce weekend, qui sait?

Matt joue au foot

L'excitation est à son comble: Matt joue au foot. Quand je parle d'excitation, je parle de celle de Matt. Il a bien compris comment taper dans le ballon avec son pied, et s'amuse beaucoup avec son papa. Il faut que je poste une photo, ses cris de joie (ou de guerre?) rivalisent avec les cris des soeurs Williams au tennis...
La preuve en images:
video


Autre progrès: il dessine spontanément. Ça fait longtemps qu'il sait tenir un crayon et faire des trais sur un papier, mais ce n'est qu'aujourd'hui que je l'ai vu le faire spontanément (il y a toujours du papier et des crayons sur sa petite table). Et pendant plus de 3 secondes.
Le résultat final est... impressionnant... :)




Encore une victoire de Canard ;)

Depuis quelques temps, nous tentons de mettre Matt dans un lit de "grand". Le problème c'est qu'il a très vite compris comment en descendre (après quelques chutes et les quelques bleus et bosses associés), mais ne sait pas remonter...
Après une chute spectaculaire (mais sans casse) dans les escaliers nous avons installé un portillon en haut de ceux-ci. Cela ne l'a pas empêché de vite prendre l'habitude de se promener en haut, ce qui nous a conduits à installer un système sur sa porte l'empêchant d'ouvrir ou de fermer celle-ci. Il a grogné pendant 10 minutes puis s'est fait à l'idée.
Le problème a ensuite été qu'il ne s'endormait pas dans son lit et se relevait immédiatement. Après quelques soirées sympathiques (Alrik a fait preuve d'une patience hors du commun), nous sommes finalement sur la bonne voie, semble-t-il. Nous (entendre par là: Alrik), faisons encore des allers-retours pour remettre Matthieu dans son lit, mais depuis 2 soirs (on touche du bois!), il s'endort dans son lit, et non plus sur la moquette! Bien sur, je vous tiens au courant de l'évolution!

dimanche 18 septembre 2011

Rattrapons le temps perdu, première partie.

Je profite que Matthieu soit très occupé à déraciner mes plantes aromatiques, et à vider la terre de mon rosier en pot pour essayer de mettre ce blog à jour. Je vais me baser sur le dernier post du blog précédent. Qui date de mai!!!
Il s'en est passé des choses, depuis!
Nous avons appris que Matt aura donc un petit frère. J'ai eu un petit pincement au coeur, l'espace d'un instant, à l'idée que nous n'aurons pas de fille (puisque nous avons prévu de nous arrêter à 2 rejetons), mais cela m'est très vite passé. Pas de déception, contrairement à ce que je pouvais craindre. En plus, gros avantage, c'est que nous avons plein de vêtements de garçon qui seront réutilisables!! C'est que c'est un investissement ces petites choses!!
Nous avons profité de nos vacances à New York avec beaucoup de plaisir, la première semaine en compagnie de ma tante Françoise, et la seconde en compagnie d'Alicia et Aurore, qui nous ont ensuite suivi à Houston pour une autre semaine (moins remplie, celle-ci!).
On peut admirer de chouettes photos d'Alrik par là: http://www.alrikthiriet.com/ (plus précisément, il s'agit du premier album dans la partie Travel).

Peu après notre retour, nous avons rendu visite à notre cher homéopathe, histoire de voir ce qu'il pouvait faire pour le développement de Matthieu. Il lui a prescrit une dose de Calcarea Carbonica, si je ne m'abuse, et dans les jours qui ont suivi, Matthieu a commencé à accepter de marcher en ne tenant qu'une main. Un mois plus tard, il marchait parfaitement.
Il a maintenant un très bon équilibre (la plupart du temps), sait marcher à reculons, se penche, se relève, courre plus ou moins (sauf quand on lui demande de courir, car à ce moment là il fait des pas rapides sur place!!! Hilarant :) ), en tout cas pour un petit garçon qui ne marchait pas il y a 2 mois.

Par contre, il n'aime toujours pas la position 4 pattes, ou même toute position qui implique de s'appuyer sur ses genoux. Ce qui fait que monter les escaliers n'est pas évident. Il va monter en mettant un pied par marche si on lui tient les mains, et pendant un moment il arrivait à monter tout seul en utilisant la technique dite de la grenouille, alternant mains et pieds. Mais il ne semble plus vouloir le faire. Et comme nous avons affaire à une tête de mule professionnelle, il ne sert à rien d'insister...

Sur ce, il est temps de faire le dîner, et le monstre évoquer ci-dessus est bien connu pour sa patience limitée: je file!

Un nouveau blog, mais pour quoi faire?

Certains vont certainement se demander pourquoi j'entame un nouveau blog alors que j'ai du mal à mettre à jour l'actuel.
Eh bien, en partie justement pour ça! Voyez-vous, la mise à jour du blog précédent, qui fait partie de notre site raphal.net, implique une expédition au rez-de-chaussée, où se trouve le bureau avec le gros ordinateur dans lequel sont stockées toutes les données de notre site. Mais moi, je ne vais presque jamais en bas, et je travaille principalement depuis mon ordinateur portable! Donc, maintenant que je crée ce blog qui peut être modifié depuis n'importe quel ordi, je n'aurais plus cette excuse là!
La deuxième raison, c'est que nous allons très certainement modifier considérablement notre site internet sous peu, et utiliser un autre logiciel qu'iweb, car visiblement celui-ci n'a plus longtemps à vivre (Apple ne semble pas vouloir continuer de le mettre à jour).
Dernière raison: jusque là notre blog tournait principalement autour de Matt, de ses ennuis de santé, de ses progrès, bref, de sa petite vie. Mais avec l'arrivée imminente du Numéro 2, il nous a semblé nécessaire de modifier un peu notre façon de faire, et en plus, peut être que notre vie de tous les jours intéresse certains d'entre vous, après tout, tout le monde n'a pas la chance d'habiter au pays des cowboys!

Vous voici donc sur notre tout nouveau blog (tadaaaaa!) consacré à notre petite famille et ses tribulations.
Je vais tenter de voir comment faire pour incorporer les posts du blog de Matt dans celui-ci (je devrais pouvoir y arriver!), histoire que ceux qui veulent relire l'histoire depuis le début le puissent.

Si vous avez des suggestions ou des commentaires, ne vous privez pas!!